Viking FR

Maîtriser son langage corporel en entretien

Maîtriser son langage corporel en entretien

Après de nombreuses candidatures envoyées et des e-mails de retours (quand il y en a eu) négatifs, vous avez finalement réussi à décrocher un entretien d’embauche. Vous êtes 100% préparé, vous avez bien étudié l’entreprise, vous connaissez les attentes du poste et les points forts de votre CV sur le bout des doigts. Il est temps de se pencher sur un dernier aspect essentiel de votre candidature : votre langage corporel.

Votre posture, l’intonation de votre voix, votre gestuelle et toute cette communication non verbale ont autant d’impact, voire plus, que votre discours lui-même.

Les 10 erreurs à ne pas faire en entretien

Avant même de discuter votre candidature, le recruteur qui vous reçoit peut déjà commencer à se faire une opinion en vous regardant. Votre langage du corps renvoie une image et transmet certains messages sans que vous ne vous en rendiez compte. 37% des recruteurs estiment d’ailleurs savoir si un candidat correspond au poste dans les 5 premières minutes, et 71% dans le premier quart d’heure. Cela laisse peu de place à la conversation !

Dans un sondage mené par CareerBuilder France, les recruteurs ont confié les 10 erreurs les plus communes qu’ils ont vues en entretien :

1. Le manque de contact visuel : 50 %
2. Une mauvaise position : 47 %
3. L’absence de sourire : 42 %
4. Une poignée de main faible : 36 %
5. Le fait de gigoter sur sa chaise : 35 %
6. Jouer avec quelque chose sur la table : 31 %
7. Croiser les bras sur son torse : 26 %
8. Jouer avec ses cheveux ou se toucher le visage : 24 %
9. Faire trop de gestes des mains : 13 %
10. Une poignée de main trop puissante : 11 %

Quel langage corporel adopter ?

Le contact visuel

Il est important de créer un contact visuel avec la personne en face de vous. Cela encourage la conversation et montre que vous avez confiance en vous. Ne baissez pas les yeux lorsque vous parlez de vous et de vos expériences ou cela peut traduire un manque de confiance en soi. Ne regardez pas autour de vous lorsque le recruteur vous parle ou il pensera que vous n’êtes pas intéressé par ce qu’il raconte et que vous manquez clairement d’intérêt pour le poste.

Il peut être difficile de soutenir le regard d’une autre personne, mais il faut savoir prendre sur soi en entretien de façon à faire bonne figure. Attention toutefois à ne pas trop fixer votre interlocuteur ou vous risquez de le mettre mal à l’aise, voire créer un sentiment de supériorité involontaire.

La posture

Tenez-vous droit sur votre siège pour montrer que vous êtes à l’écoute. Ne vous enfoncez pas dans votre siège, ne voutez pas votre dos ou ne vous balancez pas afin de ne pas donner un air nonchalant et désintéressé, voire enfantin.

Évitez de croiser vos bras afin de paraître plus ouvert et enclin à la discussion. Si vous avez peur de les croiser par réflexe, prenez un stylo dans les mains, prêts à prendre des notes, ou posez vos avant-bras et serrez vos paumes de main sur le bureau, sans prendre trop d’espace.

Essayez également de ne pas croiser les jambes et ne pas les agiter dans tous les sens ! Si vous êtes un homme, ne vous asseyez pas les jambes trop écartées, qui peut donner un sentiment d’arrogance et d’irrespect, surtout envers les femmes. Si vous êtes une femme, notamment en jupe, préférez les jambes serrées et inclinées à droite ou à gauche.

Femme assise avce une mauvaise posture car en attente d'un entretien

La gestuelle

Même s’il est important d’utiliser vos mains lorsque vous parlez afin de donner de la crédibilité et de montrer votre implication, ne faites pas de trop grands gestes car cela peut distraire la personne en face de vous et l’empêcher de vous écouter. De la même façon, ne vous touchez pas le visage ou les cheveux sans cesse. Premièrement, cela est malpoli. Deuxièmement, cela montre un sentiment de gêne, voire même de manque de franchise dans certains cas.

Enfin, la poignée de main ! Contrôlez-la de façon à ce qu’elle ne soit pas trop faible (manque de conviction et charisme) ou trop forte (supériorité et pouvoir). Amis aux mains moites, essayez de vous essuyer discrètement la main sur votre pantalon / jupe juste avant de serrer la main en arrivant ou partant.

Le visage

Votre sourire est l’une de vos principales armes pour réussir cet entretien ! Que ce soit lorsque le recruteur vient vous chercher et lorsque vous parlez, pensez à sourire (sans en faire trop non plus !). Donner une image chaleureuse ne pourra être que bénéfique pour vous et renverra un bon sentiment à la personne en face de vous. Sourire donne aussi une intonation agréable à votre voix lorsque vous parlez et montre votre détermination et motivation. Cela ouvre également plus facilement la discussion !

La distance

Pensez à garder votre espace personnel et à ne pas empiéter celui du recruteur. Que ce soit sur le chemin de la salle de conférence ou bien pendant l’entretien autour de la table, ne collez pas votre interlocuteur. De la même façon, ne vous étalez pas sur toute la table pour ne pas envahir la personne en face de vous.

Apprendre à lire le langage corporel du recruteur

Si le recruteur porte une attention à votre langage corporel, rien ne vous empêche d’en faire autant ! En effet, en comprenant le langage corporel de votre interlocuteur, vous pourrez adapter votre discours afin d’être plus en phase avec lui.

Par exemple, s’il a tendance à vous présenter son profil gauche lorsqu’il parle ou à regarder vers la gauche, il sera quelqu’un de plutôt créatif et artistique. Dans ce cas jouez plutôt la carte de l’émotion en lui racontant des histoires et anecdotes pour illustrer vos propos. Dans le cas contraire, il s’agit d’une personne plus analyste à laquelle il faudra des faits et statistiques pour appuyer votre discours.

Portez une attention particulière aux hochements de tête de votre interlocuteur. Ils peuvent vous faire rapidement comprendre s’il est intéressé et vous invite à continuer à parler, ou s’il vaut mieux vous arrêter là et le laisser reprendre la parole.

Regardez également son sourire, sa gestuelle et sa posture : les conseils ci-dessous sont également valables dans l’autre sens. N’oublions pas que le langage corporel est un langage universel !

Et vous, comment faites-vous pour maîtriser votre langage corporel en entretien ? Partagez-nous vos conseils sur Twitter : @Viking_FR

Tags: , ,
Femme vu de dos en entretien avec 2 recruteurs
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedIn

Comments are closed.