Viking FR

Faire une sieste pour mieux travailler ?

Faire une sieste pour mieux travailler ?

Pratiquer la sieste au bureau ? Pourtant prouvé que cette pratique peut s’avérer bénéfique sur la productivité et à la concentration de chacun, cela est souvent assimilé à la fainéantise, perte de temps sur ses heures de travail, ou encore à l’enfance. C’est pourquoi 19% des salariés français qui avouent faire une sieste en cachette au travail (selon une étude de l’Institut national du sommeil et de la vigilance). Mais dormir sur son lieu de travail reste un débat régulier et peu d’entreprises proposent aujourd’hui un lieu dédié à la sieste.

Meilleure productivité et diminution du stress

Les employés se sentent en général plus productif le matin en arrivant au bureau que l’après-midi. En effet, il n’est pas rare de se sentir fatigué au cours de la journée, de sentir ce fameux « coup de barre » venir, notamment après la pause déjeuner. Se concentrer devant son ordinateur demande un vrai effort. Faire une sieste permettrait alors de redonner un coup de booste, de retrouver l’énergie que l’on a brûlée pendant la matinée et repartir sur les chapeaux de roue pour le reste de la journée. En effet, une sieste de 30 minutes permettrait de se sentir en forme pour 6 heures supplémentaires car s’assoupir provoque des effets sur le plus long terme qu’une nuit complète de sommeil.

De la même façon, la sieste peut pallier au manque de sommeil pour ceux qui n’ont pas la possibilité de profiter d’une nuit de 8 heures de sommeil (entre autres, les parents,
les hommes et femmes d’affaires, les employés de certaines industries ou encore les victimes d’insomnies).

Une étude a ainsi prouvé que faire une sieste courte (de 2 à 30 minutes maximum) permettrait d’améliorer sa concentration, et de diminuer son stress et d’éviter les sautes d’humeur. Elle permettrait également d’accroître de 35% sa productivité et sa créativité selon une étude menée par la NASA. Certains médecins du travail sont d’ailleurs en faveur de la sieste et la préconisent afin de diminuer le risque d’accidents du travail.

De nombreuses personnalités, reconnues dans leur domaine (écrivain, philosophe, politicien, sportif,…) elles-mêmes adeptes de la sieste, ont favorisé dans le passé et encouragent encore aujourd’hui cette pratique.

Sieste chez les personnes célèbres

Source : http://www.changerletravail.fr/la-sieste-au-travail

Testée et approuvée

Aujourd’hui, peu d’entreprises ont un espace dédié au repos. Toutefois, certaines entreprises, que ce soit par une motivation personnelle du PDG ou pour ses bienfaits médicaux, ont décidé de mettre à disposition un lieu pour faire la sieste, ou du moins pour pouvoir se reposer, dans ses locaux.

Pour ceux qui l’ont mis en place, les bienfaits ressortent immédiatement : « la sieste me permet de mieux réfléchir, de fonctionner mais aussi de mieux écouter mes collaborateurs » explique Mr Lesage, chef d’entreprise et adepte de la sieste.

La société lauréate en 2015 du palmarès « Great Place to Work », Davidson Consulting, a aussi mis en place une salle dédiée à la sieste. Les employés se sentent ainsi comme à la maison lorsqu’ils sont au bureau, et peuvent se reposer lorsqu’ils en ressentent le besoin. Une des raisons pour avoir remporter la 1e place des entreprises pour lesquelles il fait bon travailler ?

Enfin, les entreprises comme Nike, Google, The Huffington Post ou encore Orange ont toutes des salles de repos, plus ou moins développées pour faire la sieste : poufs, canapés ou encore « energypods » et salles plus ou moins tamisées sont à disposition des salariés.

Des techniques pour faire la sieste au bureau

Bruno Comby, polytechnicien et auteur de « l’Éloge de la Sieste », conseille de faire une sieste de 20 à 40 minutes en milieu de journée, ou bien plusieurs micro-siestes de 2 à 15 minutes au cours de la journée. Pas question donc de faire une pause d’1h30, qui serait contre-productif à cause d’un réveil et retour au travail trop difficiles. Si vous n’avez pas de salle dédiée au repos, voici nos conseils.

femme dormant sur un meuble au travail

Trouvez-vous un endroit au calme et à l’abri des passages (une salle de réunion sur l’heure de pause par exemple). Allongez-vous sur le sol en mettant votre écharpe sous votre cou (ou investissez dans un petit oreiller) et relaxez-vous. Pour cela, inspirez et expirez lentement une dizaine de fois.

Vous pouvez également faire une sieste en position assise si vous avez un siège de bonne qualité en pratiquant les mêmes exercices de respiration afin de vous relaxer.

Vous pouvez également aller dans votre voiture si vous en avez une ou bien vous allonger dehors, sur l’herbe, si le temps le permet. N’amenez pas votre téléphone (sauf si vous avez besoin de régler une alarme – mais mettez-le en silencieux).

Si vous souhaitez faire une micro-sieste réparatrice pendant quelques minutes à votre bureau, posez votre tête dans vos mains, fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration pour laisser la fatigue venir.

Enfin, si votre entreprise est « pro-sieste », 2 solutions s’offrent à vous :

Et pour contrer les « on-dit » comme quoi prendre une pause de 10 à 15 minutes pour faire la sieste est du temps de travail perdu, qu’en est-il de la pause cigarette ou la pause-café ? Permettent-elles d’être plus productifs ?

Et vous, quelles sont vos techniques pour faire une sieste au travail ? Partagez-nous vos conseils sur Twitter : @Viking_FR

Tags: , ,
shutterstock_141389161
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedIn

1 comment

  1. Pingback:7 mauvaises habitudes santé et comment les éviter | Viking FR