Viking FR

Votre écriture révèle votre personnalité

Votre écriture révèle votre personnalité

Ce mois-ci nous nous sommes intéressés à la façon dont l’écriture peut révéler une personnalité, et avons étudié les différents critères liés à la graphologie, et comment elle est utilisée dans le monde du travail.

Selon Nathalie Rabaud, graphologue, notre écriture s’est considérablement modifiée avec l’essor des technologies, notamment par l’utilisation du smartphone et l’usage de l’email. Nous n’écrivons plus comme nos parents ou nos grand-parents, et différemment encore des générations futures.

Qu’est-ce que la graphologie ?

shutterstock_236521669

Grâce aux techniques de graphologie, il est possible d’étudier la personnalité, le caractère et les capacités d’un individu selon son style d’écriture.

La graphologie est une science qui révèle la personnalité de l’individu à travers son écriture, mais aussi le reflet de soi, la trace que l’on laisse derrière soi. En somme, c’est une méthode d’approche de la personnalité qui requiert de la psychologie et de l’analyse.

Lors d’une analyse graphologique, plusieurs critères sont étudiés, à savoir la dimension, l’appui, l’inclinaison, les lignes, la pression, le geste et la continuité des lettres, ainsi que la signature et la mise en page.

Les critères étudiés en graphologie

Selon Nathalie Rabaud, les personnes qui font appel à un graphologue souhaitent se connaître davantage, afin de trouver le type d’emploi le plus adapté à leur personnalité.

Voici alors les critères étudiés lors d’une analyse graphologique et leur signification dans le cadre d’une étude de personnalité.

Taille

  • Grande écriture : extérioration amplifiée, besoin de s’affirmer, de prendre de la place, audace, ambition ou orgueil, vanité ;
  • Petite écriture : quelqu’un qui n’est pas obsédé par sa propre personne, sens de l’observation, minutieux, réfléchi, peu d’estime de soi, intellectuel, concentration.

Forme

  • Arrondie : affection, fémininité, charme, séduction, douceur, générosité ;
  • Guirlande : à l’écoute, bonne adaptation, réceptivité ;
  • Liée : sagesse, besoin social ;
  • Alliant typographie et calligraphie : manque de personnalisation, soumission aux principes établis, rationalisation, adaptation intelligente, indécis ;
  • Hampes et jambages : idéaliste, ambition importante, besoin de se ressourcer.

Sens

  • Ascendante : enthousiasme, exaltation, utopisme ;
  • Descendante : stabilité, respect des règles, contrôle des émotions, découragement, fatigue.

Vitesse

  • Lente : recherche d’esthétisme, laisser-aller ;
  • Rapide : spontanéité, dynamisme.

Pression du style

  • Trait appuyé : énergie, forte personnalité, volonté puissante ;
  • Irrégulier : résistance aux difficultés ;
  • Epais : sensualité, intuitivité ;
  • Fin : maîtrise des émotions ;
  • Ecriture légère : délicatesse, discrétion, manque de tempérament et de stabilité, hypersensibilité, intuitivité.

Inclinaison des lettres

  • Vers la droite : ouverture sur le présent et l’avenir, ouverture aux autres, besoin d’aller de l’avant ;
  • Vers la gauche : tournure vers le passé, nostalgie, manque de projection vers l’avenir ;
  • Irrégularité : contradiction, tiraillement, manque de positionnement, de prise de décisions.

Marges

  • Marge de gauche prononcée : relation au passé, difficulté à tirer un trait sur le passé ;
  • Marge de droite prononcée : difficulté à appréhender le futur ;
  • Butée sur le bas de page : impulsivité, passion.

Ordonnance du noir et du blanc

  • Dominance du noir : besoin de prise de possession d’un espace, d’action, d’imposer sa marque ;
  • Dominance du blanc : besoin de solitude, de rêve, isolement, peur des autres et du monde.

Signature

  • Enclavée : protection face aux intrusions extérieures ;
  • Collée au texte : implication à l’extrême ;
  • Eloignée : prise de recul.

Savez-vous que les signatures des politiques tels que Trump, Obama ou Sarkozy avaient été passées au peigne fin afin de révéler leur personnalité ? C’est très intéressant ! Vous pouvez retrouver cette analyse dans cet article paru dans le Ouest France.

La graphologie en entreprise

shutterstock_370416890

D’après le Syndicat Européen des Graphologues, en 2013, 50 à 60% des entreprises (notamment des cabinets en conseil) auraient eu recours à la graphologie dans le but de mieux connaître le potentiel et les aptitudes de leurs employés. Le test de graphologie s’opère en début de recrutement dans le but d’opérer un premier tri ou en cours de sélection.

Normalement, le recruteur a l’obligation de prévenir et d’en donner les résultats. Dans ce test, il faut avoir l’écriture la plus spontanée possible, ne pas simuler et encore moins de cacher son écriture, cela se verrait.

Partagez vos réactions ou commentaires sur Twitter ou Facebook.

Retrouvez également l’article Rédiger un CV en anglais.

Tags: , ,
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedIn

Comments are closed.