Viking FR

Interview d’Elodie Hughues, co-fondatrice de TimeFunding

Interview d’Elodie Hughues, co-fondatrice de TimeFunding

Serial entrepreneure, nous avons rencontré Elodie Hughes, cofondratrice de TimeFunding.
« Le temps c’est de l’argent » prend tout son sens avec cette start-up qui permet à chacun d’investir de son temps dans un projet entrepreneurial.

Racontez-nous un peu votre parcours …

Entrepreneure depuis 15 ans, j’ai fondé et dirigé plusieurs entreprises : Fondatrice de FreeTouch, agence de communication digitale, de SuperNuts (société de production audiovisuelle) et de PureChannel : web TV culturelle. J’ai eu la chance de vivre toutes les phases de l’aventure entrepreneuriale : démarrage, croissance, succès, levée de fond, revente, rachat.
En 2013 j’ai revendu mon entreprise Freetouch et je l’ai quitté en début d’année après 3 ans de salariat  pour reprendre mes ailes d’entrepreneure !TimeFunding

Quel est votre nouveau projet : TimeFunding ?

Lancé fin septembre, le TimeFunding permet aux personnes qui ont envie d’entreprendre d’investir leur temps dans des start-ups en croissance qui ont besoin d’expertises.
Le TimeFunding est une solution d’investissement qui permet de prêter son temps aujourd’hui pour être rétribué plus tard sous forme d’equity, ou d’honoraires.
L’idée c’est que des gens qui ont envie de transmettre leur savoir prêtent leur temps sur une durée de 3 à 24 mois. Par exemple aujourd’hui les 6 membres TimeFunding travaillent eux-mêmes en TimeFunding !

Quels sont vos prochains défis ?

Nous avons lancé TimeFunding il y a trois mois et nous avons eu beaucoup de demandes. 500 Time funders et une centaine de startup nous ont sollicité ! En ce moment nous réalisons sur le mois de décembre une vingtaine de matching entre des start-up et des timefunders.
En 2017 nous aimerions mettre en place 350 missions entre des gens qui ont du temps et des start-up en recherche d’expertises.
Nous aimerions aussi ouvrir d’autres agences dans différents pays pour développer des transferts de compétences internationaux. Chaque pays a ses spécificités et les compétences de personnes sur place pourraient donner un coup de main à des start-up souhaitant s’internationaliser.

Quels sont vos conseils pour réussir professionnellement ?

  • Envisager toutes les possibilités : ça permet de se sentir très libre et c’est très enrichissant de sortir de sa zone de confort pour tester de nouvelles choses.
  • Entretenir et faire vivre son réseau : en recommençant une nouvelle aventure entrepreneuriale j’ai sollicité mon réseau et ça m’a permis de me lancer. Aujourd’hui c’est très facile avec les réseaux sociaux d’être pro-actif même si on n’a pas besoin d’aide.

Décrivez-vous votre espace de travail …

On est dans le 3ème arrondissement, dans un quartier très sympa avec plein d’incubateurs. Un écosystème très actif : notre petit Silicone Sentier ! Nos locaux ressemblent plus à un appart qu’à un bureau classique, avec des open spaces favorisant le co-working.

Vous êtes plutôt thé ou café ?

Thé mais surtout Coca Light. Je n’aime pas du tout le café …

Quelle fourniture de bureau vous est indispensable ?

Mon iPhone et mon mac book air qui se glissent facilement dans mon sac … le seul problème c’est le chargeur !

L’équipe Viking remercie infiniment Elodie Hughes de nous avoir donné du temps pour cette interview. Si vous souhaitez réagir et partager votre expérience, contactez-nous sur Twitter ou Facebook.

Retrouvez également l’interview d’Adèle Galey, co-fondatrice de Ticket for Change !

Tags: , ,
Elodie Hughes photo
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedIn

1 comment

  1. Pingback:Faire du bureau un monde meilleur - Viking FR